Capture d’écran 2021-02-03 à 12.46.17
Capture d’écran 2021-02-03 à 11.21.29
Capture d’écran 2021-03-25 à 11.42.40
2
Capture d’écran 2021-06-23 à 19.46.10
Weekend Warrior(18)
Weekend Warrior(10)
Capture d’écran 2021-02-03 à 12.46.17
Alexis Fichet
COUV_FONF_ANDREIDE_C1_WEB

Un roman fascinant entre deux monstres sacrés et une créature. Une écriture d’une rare élégance.

 » Un huis clos intimiste entre Mathias Colombus rêvant d’éternité , inventeur brillant, souverain au royaume du numérique et de la biologie et Roman Tesla, entrepreneur ambitieux de la Silicon Valley, qui rêve de Mars. Ce dernier vient demander de l’aide. Sa fiancée vit sur un autre continent et il craint de la perdre. Pour combler le manque et l’absence, Mathias Colombus lui propose une sorte d’amour assisté par intelligence artificielle, un prolongement de lui-même, une déconnexion intime… Roman Tesla entre désir et crainte se laisse tenter… Écrit avant le 1er confinement, ce roman précis, intrigant, trouve un écho, alors que nous vivons la distanciation et les relations virtuelles . » Ouest France

Le temps d’une nuit deux monstres sacrés défient les frontières entre l’humain et la machine. L’ andréide, ultime invention de Columbus devient l’objet de leurs fantasmes d’immortalité, les confrontant à ce qu’est la vie, le mensonge, l’absence, la sensualité. Une plongée philosophique que l’auteur dépeint avec insolence et talent.

Librairie Critic Rennes  « Une superbe découverte ! Tout y est astucieux et intelligent, j’ai passé un excellent moment ! J’ai beaucoup aimé la langue, et c’est là qu’on ressent l’auteur de théâtre, avec une fluidité dans les dialogues. Les amateurs de Damasio devraient aimer, il y a dans L’Andréide une conjonction commune entre le style et les thématiques. J’ai beaucoup aimé la finesse de la reflexion transhumaniste, mais aussi la réflexion sur la science-fiction elle-même. »

Ouest France  » Précis, intrigant, ce roman trouve un écho pertinent, alors que nous vivons une époque où la distanciation et les relations virtuelles ont pris beaucoup de place. »

Intégralité des critiques dans les liens ci contre.

 

Extrait

Les transhumanistes rêvent d’éternité : Mathias Columbus était leur messie. Il déclarait régulièrement, et sans trembler : je ne mourrai pas. Âgé de 77 ans, il absorbait chaque jour une centaine de pilules diverses, anti-oxydantes, anti-âge, anti-mort. Il venait à l’instant de prendre le cocktail de dix-sept heures, un ensemble de gélules blanches, rouges et marrons, avalés avec un verre d’eau pétillante.
Assis dans son fauteuil américain, accoudé, avec aux lèvres un peu du goût magique de l’immortalité laissé par les pilules, l’œil fixe et distrait, il paraissait perdu dans une longue méditation, quand une sonnette retentit. Roman Tesla, l’un des entrepreneurs les plus ambitieux de sa génération, était à la porte de l’ex-directeur de la recherche en intelligence artificielle. Le messie du transhumanisme avait de la visite…

Une réécriture de l’Ève future, oeuvre iconique, au fil des fantasmes contemporains,

Avec une écriture saisissante L’ andréide revisite L’Ève future, roman de 1886 où Auguste Villiers de L’Isle-Adam, imaginait l’inventeur Thomas Edison donnant vie à une créature, une «andréide», une première… Ce roman est considéré comme une oeuvre fondatrice de la science-fiction. Une science-fiction aujourd’hui défiée par des démiurges bien réels.

A propos de l’auteur

Comédien et metteur en scène de théâtre, Alexis Fichet explore l’époque contemporaine en s’intéressant à la science, la nature humanisée et l’humain en transformation. L’andréide est son premier roman. Alexis Fichet est natif de Saint-Brieuc, comme l’était Auguste Villiers de L’Isle-Adam.

Question de Ouest France: La technologie peut elle tout combler ? Réponse de l’auteur « Il faut accepter que l’humain est manquant, et c’est ce qui crée le désir. La technologie ne nous sauve pas. L’humanité a d’abord besoin de corps à corps, face à face et discussions. Les machines nous modifient mais ne comblent pas le manque. »

ISBN Livre papier 979-10-92636-30-7 – 208 pages – Disponible le 11 février

Collection Fiction or not fiction. De nouvelle histoires pour changer l’Histoire

Des récits qui imaginent le monde comme l’a fait « 1984 » d’Orwell, mais avec un parti pris résolument lumineux et combattif

La fiction est redoutable, précieuse, pour faire advenir un autre monde. Nos imaginaires sont encombrés d’avenirs dystopiques ou technologiques, nous espérons par de nouveaux romans ouvrir d’autres champs de possibles, contribuer à un nouveau récit collectif, le récit d’êtres affranchis, audacieux, déterminés et respectueux du vivant.

Nous remercions La Région des Pays de La Loire pour son soutien à cette collection.