Sandrine Roudaut

Chercheuse-semeuse d'utopies et d'êtres affranchis. Sandrine Roudaut est perspectiviste, conférencière, éditrice, essayiste et romancière.

« L’inverse de l’utopie n’est pas le réalisme, c’est le conservatisme ».

Après quelques années en communication Sandrine Roudaut décide en 2001 de se consacrer à l’émergence d’un monde soutenable et désirable. Pendant 10 ans elle conseille des dirigeants de PME en stratégie et prospective avec une vision expérimentale et radicale (économie circulaire, fonctionnelle, biomimétisme, low-tech…).

Observant l’insuffisance des recettes du Développement durable et de la RSE, elle mène un travail d’étude sur les freins au changement et les leviers réellement capable de modifier les comportements, libérer l’inspiration et convaincre le plus grand nombre. Ce travail l’amène à remettre en cause le DD pour favoriser une approche pragmatique et radicale: l’utopie. Elle publie son premier essai L’Utopie, mode d’emploi (paru en 2014, mis à jour en 2018).

Passionnée par les dynamiques citoyennes qui portent les utopies , elle mène ensuite un travail de réflexion sur les grands mouvements de l’Histoire, l’héroïsme ordinaire, la désobéissance et donc les mécanismes de résignation et de soumission à l’autorité. Elle en arrive à réfléchir aux liens entre l’engagement et l’accomplissement personnel. Elle publie  « Les suspendu(e)s  , utopistes, insoumis et désobéissants ils écrivent demain et s’accomplissent », paru en novembre 2016.

Convaincue de la puissance de la fiction et de la nécessité de récits combattifs et lumineux pour nourrir les imaginaires et s’autoriser un autre monde, elle publie son premier roman d’anticipation en septembre 2020. Entre poétique et politique, Les déliés est l’histoire d’un monde qui bascule, un vaste plan de résistance citoyenne, à rebours des scenarios apocalyptiques. « Galvanisant ! Un roman totalement à part, une réponse à la littérature qui raconte l’effondrement. » Librairie Les bien aimés.

Chercheuse-semeuse d’utopies, elle s’inspire de la prospective, l’histoire, la sociologie, de ses voyages en itinérant dans des communautés, de la philosophie, la danse. Sandrine donne des conférences et anime des ateliers d’« utopie d’être ». Elle accompagne des auteurs et autrices au travers de La Mer Salée, maison d’édition qu’elle a cofondée en 2013. Elle a initié la page Quand la beauté nous sauve, co-initié les ateliers de coréparation de Nantes et contribué à Place To B lors de la COP21. Elle collabore à la mission Low Tech de Philippe Bihouix pour la Fabrique écologique et à l’Institut des futurs souhaitables. Elle est lauréate du concours Women for Future en 2017 et de Vox Fémina pour être experte dans le media en 2018. Elle est  maman de deux filles.

Son utopie en 16 mn à Bobino en 2015 au TedxVaugirardRoad

Compte twitter, instagram @SandrineRoudaut  –